eden-sur-seine

...transformer une inquiétude sentimentale en combat politique... organiser une grève mondiale des femmes en produisant un film pornographique ! Eden-sur-Seine, roman d'amour, politique, féministe et utopiste. Olivier Berthelot éditions punctum 2007

21 janvier 2007

le BarOurcq, ou comment sortir du mythe de la boboïsation de Paris (2/2)

.... prenons, cet extrait du roman :

Ils étaient à la terrasse du BarOurcq. Allongés sur deux transats, ils profitaient des premières chaleurs de l’été. Absinthe continuait ses reproches :

- C’est bien simple depuis l’interview dans Le Nouvel Obs, j’ai l’impression d’être écartée de tous les évènements importants.

Jules but une gorgée de bière. Le liquide fila au fond de sa gorge comme une ciguë contemporaine.

- Ils voulaient une intervention qui traite à la fois d’Eden-sur-Seine et de la grève mondiale des femmes. Le tout avec un lien sur l’apport du mythe de la genèse dans la déconstruction des genres… tu sais tout le tralala sur Lilith et Eve.

Décelons les indices d'une boboïsation :

"Deux personnages, sont allongés sur des transats. C'est l'été. L'un deux à donné une interview au Nouvel Obs. Ils discutent de politique et de féminisme, de déconstruction des genres et de Lilith. La bière a été achetée au BarOurcq....  "

Imaginez la même scène dans un roman de Louis Pauwels (vous savez, l'éditorialiste du "sida mental "et de "cette gauche qui pervertit nos enfants") :

"Deux personnages sont installés dans des fauteuils clubs. Il pleut, mais on s'en fout. L'un deux à donné une interview au Figaro. Ils discutent de balais roses et de jarretelles, de l'obscurantisme des écologistes et de sainte Geneviève. Le whisky est dégusté à la Closerie des Lilas..."

Sortir du mythe de la boboïsation de Paris, c'est alors affirmer que l'on pourrait inverser les lieux sans trahir ses engagements : que ce soit, à la Closerie, au BarOurcq ou dans un rade d'Aubvervilliers, ce n'est pas tant l'apparence qui compte, que la réalité des combats menés et la conviction qui emporte l'action de chacun et chacune.

Olivier Berthelot

PS pour celles et ceux qui ont oublié combien Pauwels était dangereux, cette petite citation :

Je vous accorde que l'écologisme est le nom moderne de l'obscurantisme. Je lis les écologistes militants. Je constate qu'en finissant par condamner toute violence faite à la nature, ils condamnent du même coup toute civilisation. Car la civilisation est toujours une violence faite par l'intelligence à la nature.
(Louis Pauwels, Blumroch l'admirable, Éd. Gallimard, p. 72) (cité par gilles jobin)






Posté par eden66 à 09:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire