eden-sur-seine

...transformer une inquiétude sentimentale en combat politique... organiser une grève mondiale des femmes en produisant un film pornographique ! Eden-sur-Seine, roman d'amour, politique, féministe et utopiste. Olivier Berthelot éditions punctum 2007

18 février 2007

Ségolène Royal, l'eden et l'autogestion (1/2)

Ségolène Royal a annoncé à l'agence Reuter une nouvelle organisation de sa campagne : "Il faut une équipe plus étoffée et mieux structurée, il faut qu'on sorte de l'autogestion, il faut remettre de la hiérarchie, (...) Il y aura plus de gens en responsabilité».

autogestionA titre personnel, je ne suis pas certain que autogestion rime avec désorganisation. Peut-être faut-il, surtout, se rappeler que l'autogestion s'appuie sur un projet porté collectivement avec des lignes claires. Depuis le 11 février et le meeting de Villepinte, Ségolène Royal dispose d'un programme clair, étayé par 100 propositions provenant des débats participatifs, et donc a priori partagé collectivement. Peut-être faut-il donner du temps au temps, pour reprendre une expression de François Mitterrand.


Mais cette citation de Ségolène Royal m'interroge, surtout sur ce qu'elle induit de son rapport au Mitterrandisme. Selon les journaux une des principales références politiques de Ségolène Royal serait en effet François Mitterrand.

Or que disait-il, en 1972, dans le programme du parti socialiste "changer la Vie" ? L’autogestion est la finalité de la société socialiste dans la mesure où cette finalité signifie la disparition des classes antagonistes, l’abolition du salariat, l’instauration plénière de la démocratie.

Alors bien sûr, ce n'était pas pour une réalisation immédiate. Mais c'était un objectif qui, ainsi que l'indique Maurice Braud  dans un article cité par temps réel, relevait " de ce souci d’articuler démocratie politique et démocratie économique."

A mon sens, la démocratie participative et les jurys citoyens souhaités par Ségolène Royal, participent de cette perspective autogestionnaire si fortement affirmée par le Parti Socialiste un peu avant Epinay. C'est en quelque sorte la troisième articulation : démocratie politique, économique et citoyenne. Alors, Vive l'autogestion !

Et l'eden dans tout ça ? En 2/2
(A suivre)


Posté par eden66 à 18:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire