eden-sur-seine

...transformer une inquiétude sentimentale en combat politique... organiser une grève mondiale des femmes en produisant un film pornographique ! Eden-sur-Seine, roman d'amour, politique, féministe et utopiste. Olivier Berthelot éditions punctum 2007

23 février 2007

premières critiques (interlude)

Petite pause dans le blog et réponse aux questions des ami-e-s: "alors, t'en a vendu combien ? t'a des retour ? t'a des lectrices ?  des lecteur ? des détracteurs ? "

1. Les retours de lectrices et lecteurs.

Difficile de relater les retours de lecteurs et lectrices. Tout d'abord, on évite les retours des ami-e-s qui sont forcément un peu biaisés : on ne lit pas un livre d'un copain comme celui d'un-e parfait-e inconnu-e. Je ne vous ferai pas non plus les retours des collègues ( je suis salarié dans la vie réelle) pour la même raison.

Via le site d'Eden-sur-Seine :
D'un autre côté, je n'ai pas mis de moyen de me contacter sur ce blog, donc les retours de personnes qui ne me connaissent pas sont peu faciles à obtenir !
Ceci dit on peut me contacter vie la site d'Eden-sur-Seine : là j'ai eu deux retour.... :
- militante restée sur ma faim en ces temps incertains merci.
- bravo les gars .. on va  leur  mordre  l'os.

Via des blogs :
J'ai aussi découvert sur le web deux commentaires sur des blogs :
- le blog de 100di : qui parle à propos du roman de O.L.N.I. (Objet Littéraire Non Identifié)
- le blog de quietkapa qui en parle avant de l'avoir fini (pas bon, ça !) mais je vous met le lien car ses photos sont envoutantes.

les "politiques" :
Et puis j'ai eu deux retours "politiques" :

- Patrick Braouezec : " Olivier, tu as trouvé le truc pour refonder l'utopie politique " (Montreuil, le 20 janvier 2007)

- Clémentine Autain : "Un livre romantico-politique particulièrement touchant pour les âmes de la gauche alternative..". voir la suite sur son blog.

Et la presse dans tout ça ? Zéro pour l'instant. Est-ce parce que l'éditeur est petit ? Est-ce parce que littérature et politique ne vont pas ensemble ? Est-ce parce que je ne sais pas écrire de roman d'amour ? Parce que le roman tombe des mains ? Est-ce tout simplement parce que les envois presse n'ont eu lieu que fin janvier/début février ?

A vous d'en juger !

2. la diffusion.

Les éditions Punctum étant une petite maison d'édition et les réseaux de distribution étant fortement capitalistes, le livre est-il diffusé ?
Retour de copains/copines : "il est à la fnac des Halles en pile. A la librairie du MK2 mais en vertical". "Au Virgin du Louvre mais planqué tout en bas de rayon, au BHV de manière alternée (rayon/pile/rayon...) selon les jours". "Je l'ai vu à Saint-Denis et à Aubervilliers". "Dans les trois librairies de Thonon (74)" . "A Montpellier".
Mais j'ai aussi des " Introuvable". "Inconnu".  " vous écrivez comment le titre : Eden-sur-Scène ?"
Et puis bien sur les libraires en ligne dont celui en lien sur ce site, mais  c'est toujours mieux d'aller en librairie si on a le temps.
conclusion : Si on le cherche, on le trouve, mais peu de place laissée à la découverte par le lecteur feuilletant des ouvrages en librairie (il est rare qu'on feuillète un roman pris en rayonnage : ceux là, c'est qu'on est venu exprès pour).

prochain point : dans un mois. (le blog lui reprendra avant !) Bonne lecture !

Olivier Berthelot



Posté par eden66 à 09:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

  • Pour le retour de lecteurs : on ne lit pas un livre d'un copain comme celui d'un-e parfait-e inconnu-e...
    Comme je suis d'accord ! mes amis romanciers, scénaristes et écrivains je ne les lirai jamais comme un simple ouvrage : je vois Nico dans la jubilation de ses scripts, Marc dans le plaisir subtil de la phrase à double sens, Olivier concrétiser ses utopies...
    Impossible de me détacher de ça !
    On vous aime !

    Posté par stephie, 02 mars 2007 à 08:54

Poster un commentaire