eden-sur-seine

...transformer une inquiétude sentimentale en combat politique... organiser une grève mondiale des femmes en produisant un film pornographique ! Eden-sur-Seine, roman d'amour, politique, féministe et utopiste. Olivier Berthelot éditions punctum 2007

06 octobre 2007

Eden-sur-Seine, référence littéraire au Québec !

Décidément, la notion de village global n'est pas qu'un mot. J'en veux pour preuve cet extrait d'un mémoire littéraire  d'un étudiant québequoi (Franc Juteau) intitulé "Anthologie litéraire sur la foi en dieu à travers les époques" . Eden-sur-Seine y est présenté en échos de l'ouvrage majeur de Crhistine de Pisan, la Cité des dames (1405) :

PisanCiteDames
" Malgré quelques reproches cinglants à l'endroit de la gente masculine dans La cité des dames, les desseins des deux oeuvres étudiées ci-haut se veulent approximativement identiques puisque Berthelot et Pisan ont tous deux recours au féminisme à des fins d'égalitarisme. Ainsi, il n'est pas question d'un renversement de l'autorité masculine par le féminisme mais plutôt d'un juste retour des choses quant à un socialisme prônant l'union des deux sexes plutôt que sa division.

 

Que l'on traite de la femme archaïque ou de la femme contemporaine, toutes deux cherchent donc à bouleverser l'ordre moral des choses. Toutefois, cette idéologie semble bien difficile à réaliser dans les deux cas puisque les deux auteurs ont recours à des moyens utopiques pour y parvenir, soit la construction d'une cité féminine avec des déesses et l'utilisation de la pornographie faisant appel à une grève mondiale des femmes.

 

Absinthe, l'héroïne du roman de Berthelot, a d'ailleurs également recours, tout comme la déesse Raison, à l'utilisation du mythe d'Adam et Ève pour appuyer la démarche de sa conscience. Nombre de féministes ont eu recours à cette allégorie qui s'avère en quelque sorte un des piliers de l'organisation du mouvement féministe, puisque Ève elle-même pourrait en quelque sorte s'avérer être la première féministe de l'histoire pour avoir osé s'émanciper des normes établies par l'autorité masculine." [(c) Franc Juteau 2007]

Y a pas à dire, le Quebec, c'est un beau pays !


Posté par eden66 à 11:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • et bien tu vois quelqu'un a finit par le lire ton livre!

    Posté par septime, 07 octobre 2007 à 14:06
  • Oh ça ! A en croire mon éditeur, il n'est pas le seul (ceci dit, pour le Quebec, je n'ai pas de stat)

    Posté par eden, 07 octobre 2007 à 14:26
  • Septime- Non seulement le lire mais en parler, voire en écrire. Ce qui est plutôt rare.

    Eden- Ne sois pas approximatif: les chiffres! les chiffres!

    Les 2- On ne vous a pas vu à la crémaillère du studio de Thierry Michau, ça vous faisait chier ou vous n'étiez pas invités?

    Posté par Adam Belinski, 07 octobre 2007 à 18:22

Poster un commentaire